Girardville

Girardville est une municipalité du Québec, faisant partie de la municipalité régionale de comté de Maria-Chapdelaine, située dans la région administrative de Saguenay–Lac-Saint-Jean. L’économie de la municipalité repose aujourd’hui principalement sur l’industrie forestière, mais également sur l’agriculture et le tourisme.

La municipalité fut érigée sous le nom de canton Girard en 1909, nom donné en l’honneur de M. Joseph Girard, ancien député fédéral du comté Lac-St-Jean. En 1921, lors du premier conseil municipal, on lui donna le nom de Girardville.

Le pionnier Pierre Doucet est très important dans l’histoire du village. Il fut en effet l’un des pionniers du village et en devint le tout premier maire en 1921. Pierre Doucet était très respecté de ses compatriotes et sa famille contribua à agrandir le village : Alexina et lui eurent 16 enfants!

Dans les années 1930, Girardville fut le théâtre d’un schisme controversé. Plusieurs des habitants du « Grand Rang », qui avait donné naissance à la localité, décidèrent d’abandonner la religion catholique pour se convertir au protestantisme parce que leur territoire n’a pas été retenu par les autorités catholiques pour la construction de l’église paroissiale.

Par ailleurs, la femme de Pierre Doucet, Alexina, empêcha le curé Octave Bergeron d’entrer dans la chapelle du « Grand Rang » et de prendre les objets du culte pour les apporter dans la nouvelle église.

Histoire

22 janvier 1909 : Proclamation du canton de Girard.

Vers l’année 1903 : Fondation de la mission Notre-Dame-de-Lourdes ; à l’époque, son territoire couvre les 7 premiers rangs du canton de Girard et une partie du canton de Beaudet. Dans cette même période, il y a également eu l’ouverture d’un bureau de poste sous le nom de Girardville.

1907 : Proclamation du canton de Beaudet.

11 novembre 1921 : Constitution de la municipalité de Girardville.

1923 : La population de la paroisse Notre-Dame-de-Lourdes est de 300 âmes. Le nombre de nouveaux arrivants s’accroit vers la fin des années 1920 avec le mouvement du retour à la terre prôné par le ministère de la Colonisation et le clergé en raison de la crise économique.

1932 : Une dispute au sujet du choix du site de l’église provoque ce qu’on appelle le «Schisme du Grand Rang».

22 juin 1932 : Nomination du premier curé résidant de la paroisse Notre-Dame-de-Lourdes.

25 décembre 1932 : Inauguration de l’église Notre-Dame-de-Lourdes.

15 juillet 1943 : Fondation de la Caisse populaire de Girardville.

5 septembre 1947 : Érection canonique de la paroisse c.

Nombre d’habitants estimé dans ces périodes :

1990 : 1 584 habitants

2000 : 1 364 habitants

2005 : 1 213 habitants